Infos "Tout à l'égout"

Publiée le 08 août 2018
Suite à des problèmes d'obstruction de canalisations, il est utile de rappeler ce qu'il ne faut surtout pas jeter dans les toilettes.

Lingettes, rouleaux de papier-toilette, protections... La tentation est grande de se servir des toilettes comme poubelle. Mais les conséquences sont loin d'être anodines.

Suite à un important problème d’obstruction des canalisations de tout à l’égout qui ont engendré des nuisances d’odeurs et de débordement dans le quartier des Marguerites, nous vous rappelons quelques règles élémentaires à respecter.

Voici ce que les toilettes ne digèrent pas :

Les lingettes humides (pour les mains, la toilette ou le ménage)

Souvent jetées à tort dans les toilettes, elles bouchent les canalisations et bloquent les systèmes d'assainissement. Très fibreuses, elles congestionnent les égouts et retiennent tous les détritus, à commencer par les amas de graisse. Contrairement aux idées reçues et indications sur l’emballage, les lingettes mettent du temps à se dégrader et ne doivent en aucun cas être jetées dans les toilettes.

Les protections féminines

C'est un classique, souvent rappelé dans les hôtels. D'abord, il existe un risque non-négligeable de boucher les canalisations, avec les inconvénients et le coût que cela engendre. Mais c'est aussi au niveau des stations d'épuration que ces objets vont créer des problèmes en s'accumulant au niveau des pompes. En les bouchant, c'est tout le système qui est perturbé. Résultat : les eaux peuvent remonter dans les canalisations des particuliers.

Les rouleaux de papier toilette

La mode est aux rouleaux biodégradables. Si ces fameux cartons se désagrègent à une vitesse record, ils ne disparaissent pas pour autant. Ils se transforment en une pâte qui peut abîmer les stations d'épuration. Même si le rouleau se décompose, il vient salir l'eau, provoque des dépôts et vient encrasser les usines de traitement d'eau. Mieux vaut mettre les rouleaux à la poubelle (de recyclage, bien évidemment).

Les coton-tiges

Les coton-tiges sont un véritable fléau pour l'écologie, si bien que ces morceaux de plastiques seront interdits d'ici 2019. Trop petits pour être interceptés par les grilles de filtration, les coton-tiges font partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques. Ils relâchent des substances chimiques qui continuent de se diffuser dans l'environnement tout au long de leur durée de vie et risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent.

Merci de votre compréhension.

A Mas Stes Puelles, le 16 août 2018

Alain Carles, Maire

#
17 sept. 2018 17:21
Dans le cadre de l'objectif Zéro-phyto, l'organisme FREDON…
12 sept. 2018 16:30
ASSOCIATION MA VIE : ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES. A…
#
30 août 2018 10:51
D'importants travaux réalisés par l'entreprise CAZAL se…
16 août 2018 17:58
Suite à des problèmes d'obstruction de canalisations, il est…