En prison, bénéficie-t-on de l'assurance maladie (sécurité sociale) ?

Mis à jour le 11 janvier 2016 par « direction de l'information légale et administrative »

Oui, la personne détenue est couverte par l'assurance maladie.

La personne détenue bénéficie de la prise en charge de ses frais de santé par le régime général de la sécurité sociale. Une participation peut lui être demandée lorsqu'elle a des ressources suffisantes. La caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) compétente est celle du ressort de l'établissement pénitentiaire où la personne est détenue.

Lorsqu'elle exerce une activité professionnelle, la prise en charge de ses frais de santé est assurée par le régime d'assurance maladie dont relève cette activité.

La personne détenue bénéficie du tiers-payant, est exonérée des participations de l'assuré ainsi que du forfait hospitalier. Le versement des prestations en espèces, éventuellement perçues avant l'incarcération, cesse durant la période de détention.

La personne détenue peut demander à bénéficier de la couverture médicale universelle complémentaire (CMUC) ou de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS).

Références